September 23, 2019

Racontars sur la transformation de zone urbaine

La page 3 de Toulon Méditerranée Mag’ du printemps 2019 nous apprend que Toulon est la 1ère ville de France en matière de transformation urbaine (SIATI). Peste !

En cherchant un peu, on découvre que SIATI est le Sommet Immobilier, Aménagement du Territoire & Infrastructures, c’est-à-dire une sorte de salon privé qui a délivré en 2018 pour sa quatrième édition (assez confidentielle) des Trophées à différentes catégories de postulants. 

Combien de postulants ? Selon le site :

« Le SIATI  met en compétition chaque année plus de 100 décideurs du privé et du public et honore les meilleurs acteurs et les projets performants menés en synergie avec le développement durable dans le secteur des infrastructures, de l’aménagement du territoire et de l’immobilier. »

On admire « les projets performants menés en synergie avec le développement durable » . C’est beau comme l’antique. Mais peu importe.

Combien de trophées ? Selon le site qui affiche les résultats de 2018, 28 trophées ont été attribués, dans 20 catégories, ce qui pour une centaine de postulants correspond en moyenne à un primé pour quatre candidats. Dans la catégorie La meilleure transformation de zone urbaine, Toulon est effectivement classée Ville lauréate, avec Aulnay-sous-bois comme Ville mention spéciale. Mais on n’en sait pas plus, peut-être n’y avait-il que deux postulants dans cette catégorie. Il est clair qu’il s’agit d’une simple opération commerciale de l’organisateur, visant à vendre des m2 et des inscriptions à son salon.

De là à oser en déduire que Toulon est la « première ville de France en matière de transformation urbaine », il y a tout ce qui sépare un vrai classement objectif effectué par un organisme sérieux d’une simple opération publicitaire de bas niveau.