August 23, 2017

L’ouverture du tunnel : un soulagement mais de grosses difficultés en vue

Le tunnel ouvre demain et c’est un soulagement pour les habitants de l’aire toulonnaise qui l’attendent depuis 20 ans.

Tout ne sera cependant pas forcément comme nous avons pu le rêver… Toulon jouait jusqu’ici un rôle de bouchon filtrant pour les voitures en provenance de Marseille et de l’Ouest, et pourtant un bouchon très important se forme tous les jours à l’Est à Tombadou, au niveau de la Valette (sortie 3 sur l’A57) le matin et le soir.

Avec l’ouverture du tunnel, le bouchon filtrant qu’était malheureusement notre ville sera remplacé par deux voies d’autoroute, et toutes les voitures hier bloquées dans Toulon vont venir s’agglutiner à Tombadou, renforçant inévitablement le bouchon que nous connaissons déjà.

Ce scénario est la future réalité si rien n’est fait : il a été prévu dans plusieurs études publiées par le CETE Méditerranée (Ministère de Transports).  Il est en particulier prévu que ce bouchon remonte de plus de 2 km dans le tunnel !

[wpfilebase tag=file id=31 tpl=simple /]

[wpfilebase tag=file id=30 tpl=simple /]

Il est en effet montré dans ces études que le flux de voiture total en provenance du tunnel et des villes de Toulon et de la Valette est supérieur à la capacité actuelle de l’autoroute A57 vers l’Est. Pour cette raison, il sera nécessaire de réguler le trafic, à savoir de limiter le nombre de voiture entrant sur l’autoroute en provenance du tunnel, de Toulon ou de la Valette.

Cette limitation sera nécessaire durant les périodes de pointe de trafic, et se traduira par le blocage des accès à l’aide de feux tricolores.

Ainsi, les toulonnais qui ont financé le tunnel, qui ont subit les travaux, les effondrements, le tout pour un tunnel qui ne leur sert pas directement, sauf à réduire le trafic en surface, se verront à nouveau pénalisés par un accès difficile à l’autoroute vers l’Est aux heures de pointe.

Pour résoudre le problème, plusieurs axes peuvent être envisagés :

  • Elargir à 3 voies l’autoroute jusqu’à la bifurcation d’Hyères,
  • Proposer une alternative rapide pour les déplacements intra-agglomération en réalisant le tramway
  • Enfin, temporairement et en attendant  limiter aux heures de pointes le trafic à une voie dans le tunnel en provenance de Marseille. Ce scénario n’aurait cependant jamais du être envisagé si les décideurs avaient réalisé l’élargissement de l’autoroute avant l’ouverture du tunnel, ce qui semblait l’évidence même.