October 18, 2017

Zone Franche Urbaine de Toulon : un nécessaire recadrage

C’est avec satisfaction que Toulon@Venir a pris acte du renouvellement de la zone franche.

Toutefois, nous espérons que le sursis accordé sera mis à profit par la municipalité pour enfin créer les conditions d’un véritable renouveau du centre ville.

Rappelons en effet que la zone franche est un dispositif qui coûte très cher au contribuable et qu’il devrait donc contribuer à améliorer la qualité de vie dans le centre ancien de Toulon, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La raison en est simple, et Toulon @ Venir l’a déjà dénoncé. Les entreprises bénéficiant du dispositif zone franche à Toulon ne sont pas celles dont le coeur de ville a besoin en priorité : à savoir les commerces, les restaurants et l’hôtellerie. Avec 1000 emplois pour 700 entreprises crées dans la zone franche, le nombre de salariés moyen de ces sociétés est inférieur à 1.5, ce qui démontre que ce sont pour la plupart des professions libérales bénéficiant d’un simple effet d’aubaine.

Dans ces conditions,la zone franche de Toulon Centre nous parait être avant tout du gaspillage d’argent public. Nous demandons donc à nouveau à ce que le dispositif zone franche soit désormais ciblé en direction des commerçants, de l’hôtellerie et la restauration, qui sont les véritables moteurs du renouveau du centre ancien de Toulon.

En outre, le succès de ce renouveau du centre de Toulon reste bien entendu sujet au fait que les projets urbanistiques d’envergure prévus par la convention avec l’ANRU soient enfin réalisés, ce qui n’est toujours pas le cas ou très partiellement. De même, l’aménagement de surfaces commerciales de taille moyenne nous parait être également un enjeu important pour permettre une véritable attractivité des commerces dans le centre-ville de Toulon.