June 24, 2017

Toulon Municipales : les canditats débattent à l’invitation de Toulon@Venir

DEBAT DU 18022014 – Var-Matin.com du 20022014
 
André de Ubeda (pull rouge), Olivier Lesage et Robert Alfonsi ont débattu avant-hier à l’invitation de Valentin Giès (à gauche).P. Bl.
Retour accueil du 20 février 2014 – rédigé par Laura Fournier
 

Municipales à Toulon: trois candidats débattent à l’invitation de Toulon@Venir

 

Les quatre candidats déclarés à la mairie de Toulon, ainsi que le maire, étaient invités par l’association « Toulon@Venir« , mardi soir, à participer à un échange public en salle Franck Arnal.

Sur les cinq hommes conviés, trois étaient présents lors de cette réunion: Robert Alfonsi (Parti socialiste), André de Ubeda (Front de gauche) et Oliver Lesage (Alliance écologiste indépendante).

« Nous regrettons l’absence de réponse du maire et son absence tout court, d’ailleurs,a déploré le président de l’association, Valentin Giès, en préambule, et M. Waquet a changé d’avis après avoir dit « oui ». C’est un comportement relativement irrespectueux, d’autant que le temps de parole de chacun sera respecté. »

Durant deux heures, les trois candidats présents ont été interrogés sur plusieurs thèmes: transports, rythmes scolaires, économie locale, emploi, centre ancien, urbanisme, finances…

En détail

L’organisation du débat était également simple: quatre minutes de présentation sur chaque thème et dix minutes de réponses aux questions de la salle.

Les candidats ont commencé par les transports, tous pointant la nécessité de création d’un tramway. Robert Alfonsi, a ajouté que le retard dans sa création était un « gros handicap pour la commune », le candidat défendant « la priorité de création d’un axe central est-ouest ». André de Ubeda a prôné la création « d’un service public de déplacement géré par un comité d’usagers pour coordonner tous les déplacements » mais aussi « la gratuité des transports ».

Olivier Lesage s’est, quant à lui, placé contre la LGV et la réorientation des crédits vers le « RER » toulonnais.

Les trois candidats ont ensuite débattu de la question des rythmes scolaires.

Pour André de Ubeda, elle relève de la « territorialisation de l’école » et « ne doit pas être appliquée dans cette configuration ». Robert Alfonsi affirmant qu’il « faut une réforme des rythmes scolaires en pendant en priorité à l’enfant. »

Pour Olivier Lesage, « on ne peut pas être pour une réforme qui va creuser les différences entre communes riches et pauvres. »

Du côté de l’urbanisation de la ville, Robert Alfonsi a dénoncé un chaos.De Ubeda dressant le « constat catastrophique d’une ville saccagée ». Et Lesage annonçant vouloir des grands projets comme « faire revenir les pointus jusqu’au cours Lafayette par un canal. »

Du côté des finances Olivier Lesage dénonce les hausses d’impôts et propose d’économiser les 500 millions d’euros de la LGV pour les investir ailleurs. Alfonsi veut faire « revenir les entreprises pour relancer la ville. » Et De Ubeda « un audit citoyen sur la sincérité des comptes municipaux. »

Laura Fournier