September 23, 2017

Toulon bashing ?

Var-Matin relatait hier dans ses colonnes les échos recueillis lors de la célébration du Lundi de Pentecôte au hameau des Pomets à Toulon, durant laquelle les habitants ont fait part de leurs doléances à propos de leurs difficultés en matière de transports en commun et d’accès au haut débit. Rien de plus normal que de relater les problèmes de ceux qui les vivent, pourtant M. Falco, Maire de la ville et ancien Ministre, a fait de cet article une « affaire d’Etat » en criant au Toulon bashing contre la Mairie de Toulon…

Pourquoi cette réaction disproportionnée ?

Le problème des habitants du hameau des Pomets n’est-il pas réel et digne d’être relaté dans la presse ? C’est à notre avis au contraire salutaire de proposer des espaces pour que les citoyens puissent s’exprimer sur les vrais problèmes que nous rencontrons au quotidien. C’est à l’évidence le choix qui a été fait par les médias toulonnais et varois, Var-Matin en tête, mais également La Marseillaise, TV 83, et Telex devenu T83. Si la plupart des médias ont fait ce choix aujourd’hui, c’est aussi et surtout révélateur des attentes de nos concitoyens vis à vis de nos élus.

Certes, la critique est facile mais l’art est difficile. Nous le reconnaissons et nous efforçons de faire des critiques constructives sans cesse repoussées. Les difficultés d’Avenue 83 en sont le dernier exemple. Mais de notre point de vue de citoyen, les raisons de ne pas être totalement satisfaits (et c’est un doux euphémisme) ne manquent pas sur notre territoire. En voici quelques-unes parmi tant d’autres :

  • Comment peut-on accepter en raison de l’absence de réflexion préalable sur le projet Avenue 83 de voir notre centre ancien péricliter et les commerces fermer les uns après les autres ?
  • Comment ne pas comprendre le désarroi des familles et des enseignants lorsque des travaux prévus depuis plusieurs années pour rénover l’école primaire Val Fleuri sont repoussés une nouvelle fois sans explications ?
  • Comment ne pas comprendre la frustration des associations lorsqu’il n’y a pas de concertation sur le futur plan de déplacements urbains, mais une simple information, sur un projet engageant pourtant TPM à hauteur de 2 milliards d’euros sur 10 ans ?
  • Comment accepter l’indifférence de la communauté d’agglomération TPM sur la ligne nouvelle PACA, en pleine concertation de SNCF Réseau sur ce projet qui va pourtant façonner notre région dans les 30 prochaines années ?

Ces quelques exemples, touchant pour certains à notre vie quotidienne aujourd’hui et pour d’autres à notre vie quotidienne de demain, sont révélateurs de carences réelles, et il serait regrettable de vouloir à tout prix les passer sous silence sous prétexte de Toulon bashing.

Le débat… où comment améliorer notre quotidien

C’est au contraire dans le débat, dans la discussion, parfois même dans la contradiction dont il ne faut pas avoir peur tant qu’elle reste constructive, que se construira un futur meilleur.

C’est pour cela que nous tenons à remercier ici tous ceux qui œuvrent pour que soient discutés sur la place publique les petits désagréments du quotidien afin de les résoudre, mais aussi les grands enjeux de demain afin de mieux les préparer. C’est aussi dans cet esprit que nous continuerons nous aussi à apporter notre modeste pierre à ce édifice collectif construit par les citoyens et pour les citoyens !

Valentin GIES
Président de Toulon @ Venir