April 27, 2017

Stationnement sur les pistes cyclables : une polémique significative

La polémique née de l’arrêté municipal autorisant du 15 octobre au 15 novembre le stationnement des voitures sur la nouvelle piste cyclable de Lagoubran est significative à plusieurs titres :
  • Significative de l’incompétence en gestion de la circulation ou du  mépris de la municipalité de Toulon à l’égard des cyclistes.
  • Significative de l’exaspération des usagers de la bicyclette dont les attentes sont constamment repoussées ou ignorées par Y. CHENEVARD, maire-adjoint, qui oppose la voiture au vélo au lieu de favoriser leur complémentarité.
  • Significative de l’autosatisfaction de ce même adjoint qui  se réfère en matière d’intégration du vélo dans la ville aux plus mauvais de la classe : Nice, Marseille, plutôt que Grenoble, Nantes, Bordeaux, Paris, et bien d’autres villes, qui ont compris que favoriser la circulation des cycles réduisait la circulation automobile et la fluidité.

Le retard de Toulon dans ce domaine est d’autant plus grave que les conditions, en particulier météorologiques, se prêtent bien plus qu’ailleurs, à un développement important de l’usage de la petite reine.

Alors pourquoi une politique aussi rétrograde en matière de circulation alors que partout en Europe l’heure est aux modes doux de circulation plus économes en matière de voirie et moins polluants ?

Toulon@Venir invite les élus Toulonnais à s’inspirer de ce qui se fait de mieux ailleurs et à ne pas considérer que toute critique est de nature politicienne. Notre association réitère aujourd’hui sa proposition de participation à une réflexion, avec les associations d’usagers de la bicyclette, en vue de l’élaboration d’un véritable « PLAN VELO » pour la ville et TPM.