January 19, 2019

Port marchand : des riverains contre le projet de parking

Var-Matin du 31 décembre 2018 – article rédigé par Christophe Gaignebet
La Ville modifie son plan local d’urbanisme pour permettre la construction d’un parc aérien par la Chambre de commerce. Des habitants ont profité de la consultation pour exprimer leur opposition

Le projet de «parking-esplanade» présenté par la Chambre de commerce est estimé à 40 millions d’euros. Sa construction nécessiterait environ neuf mois de travaux.(ReprosDR/Caire architectes)

« Une verrue », «un gros machin». Certains habitants du Mourillon n’ont pas de mots assez durs pour décrire le parking que la Chambre de commerce et d’industrie souhaite réaliser sur une partie du port marchand dont elle est concessionnaire, le long de l’avenue de l’Infanterie de Marine (notre édition du 3 octobre). Là où stationnent actuellement les camions en attente d’embarquement.

Un chantier conséquent, qui nécessite un ajustement du plan local d’urbanisme de la ville de Toulon. Une procédure qui a bien failli échapper à l’attention des riverains et de leurs représentants. À quatre jours du terme de la consultation (du 19 novembre au 21 décembre) aucun commentaire n’avait été enregistré.

Au moment de la clôture, près d’une soixantaine de commentaires – tous hostiles – ont été transmis par e-mail aux services municipaux. Signe que les représentants des riverains ont battu le rappel in extremis. Parmi les auteurs des doléances, on trouve des voisins de l’ouvrage, des habitants du quartier, mais également des associations, comme le CIL du Mourillon, la fédération des CIL de l’est, l’association Toulon@venir ou encore un nouveau collectif baptisé « Port de Toulon, halte aux nuisances ». Parmi les principaux griefs relevés: la dimension du projet, et des inquiétudes autour de la circulation et de la pollution.

La consultation désormais achevée, la modification simplifiée du PLU toulonnais devra être validée par les élus en conseil métropolitain. Ce n’est qu’ensuite que la Chambre de commerce et d’industrie pourra déposer son permis de construire.


Questions à Mohamed Mahali, adjoint au maire de Toulon en charge de l’urbanisme

«Aucun impact sur le trafic»

La Métropole, désormais en charge de l’urbanisme, a opté dans ce dossier pour une « modification simplifiée », pourquoi?

Si cette procédure a été retenue, c’est parce que c’est ce que prévoit le code de l’urbanisme pour ce genre d’évolutions. La modification du Plan local d’urbanisme est mineure, il n’y avait pas de raison de faire autrement.

Il n’y a, en aucun cas, comme j’ai pu le lire, de volonté d’« avancer masquer». D’ailleurs, le projet porté par la CCI n’est pas secret, Var-matin y a consacré deux pages, il y a quelques semaines (notre édition du 3 octobre). À l’époque, nous n’avions que des retours positifs.

Certains craignent que le quartier soit «défiguré » et que l’on perde la vue sur la mer ?

Je me demande de quelle vue on parle… Sur des semi-remorques en attente d’embarquement? Au contraire, avec ce projet de parking, dont le troisième niveau sera une esplanade ouverte à tous, on offre aux Toulonnais la possibilité de se réapproprier cette partie du littoral.

Que répondez-vous à ceux qui s’inquiètent d’un impact en terme de trafic ou de pollution?

Il n’y aura aucun impact de ce type. D’ailleurs, l’autorité environnementale n’a demandé ni évaluation environnementale ni étude d’impact. Il n’y aura pas davantage de ferries à cause du parking, ni davantage de voitures, puisque le parc de stationnement va remplacer celui actuellement situé au bout du port. Les Toulonnais vont d’ailleurs voir disparaître cette verrue, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Enfin, d’un point de vue environnemental, je rappelle que nous sommes en compatibilité avec le Schéma de cohérence territoriale (Scot) qui demande de ne pas imperméabiliser de nouvelles terres.

En filigranes, on sent dans les contributions une hostilité au trafic de ferries en général?

Peut-être, mais ce n’est pas du tout le débat ni la question posée avec cette modification du PLU.


C’est quoi ce projet ?

La Chambre de commerce, concessionnaire du port, envisage la création d’un « parking-esplanade», le long de l’avenue d’Infanterie de Marine (entre l’ex-bar Le 113 et la caserne de pompiers). Au rez-de-chaussée, seront stationnés les voitures et poids-lourds en partance pour la Corse, la Sardaigne, la Sicile ou Majorque avec Corsica Ferries.

Au premier niveau, un parking payant de 320 places « remplacera » le parc de stationnement actuel situé à l’extrémité du port. Au deuxième étage, une esplanade de 3 800 m² ouverte au public. Partiellement ombragée et largement végétalisée, elle doit servir de belvédère et pourrait accueillir des animations.

 

N.B. : LIEN VERS LE SITE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU VAR