October 18, 2017

Palmares 2014 des villes étudiantes : Toulon mal classée

Chaque année, le magazine et site internet l’Etudiant publie le palmarès des villes étudiantes. Nous le déplorons vivement, mais cette année encore Toulon/TPM est très loin du compte, avec une 23e place au classement général, alors que nous occupons le 9e rang des agglomérations de France en terme de population avec 450.000 habitants. Ce classement a été établi sur le base de 4 critères principaux  :

  • Critère n°1 – La qualité de l’offre de formation : Toulon se classe 35e/40, Ce classement est normal pour une métropole qui ne possède pas Faculté de Médecine et qui possède le plus mauvais ratio étudiant/population de France avec 2% d’étudiants, à comparer avec une moyenne nationale de 7%.
  • Critère n°2 – La vie étudiante : Toulon se classe 25e/40, Ce qui est normal dans une ville où les campus sont reliés par des transports en commun qui s’arrêtent à 21h en semaine et 20h30 le samedi…
  • Critère n°3 – Le cadre de vie : Toulon se classe 31e /40. Il est à noter que ce classement prend en particulier en compte les transports, le logement et l’environnement. Or les transports sont peu performants (bus de la ligne U par exemple à comparer aux tramways des autres villes) et les les logements sont difficiles à trouver.
  • Critère n°4 – L’emploi : Toulon se classe 12e/40, Ce classement est correct. Il est toutefois à noter que vu le faible nombre d’étudiants formés sur la bassin toulonnais par rapport à la population, il est logique que ceux-ci trouvent un emploi sans difficulté. EN ce qui nous concerne, le classement honorable sur ce critère est donc lié à la faiblesse de notre université en particulier.
Palmares des villes étudiantes de France 2014

Palmares des villes étudiantes de France 2014 –

http://www.letudiant.fr/palmares/palmares-des-villes-etudiantes/palmares-des-villes-etudiantes.html

A la lecture de ce classement, on ne peut se satisfaire de voir notre ville dans cet état, et il est urgent de faire passer l’enseignement supérieur dans les premières priorités de notre agglomération, au même titre que les transports et le logement, qui forment un tout cohérent.

Notre déficit sur ces trois piliers nous place dans la catégorie des mauvais élèves en France et surtout nous conduit à être classés parmi les villes moyenne étudiante alors que Toulon à vocation à devenir une métropole ! Nous le regrettons profondément.

Enfin et en dehors de toute polémique, lire dans un quotidien local que le Maire de Toulon se félicite de la situation nous parait être totalement contre-productif pour l’avenir. Quand la situation n’est pas bonne, il vaut mieux regarder la réalité en face que de choisir un prisme déformant pour ne pas dire mensonger.

Personne ne se féliciterait d’une 2e place du RCT en première division fédérale de rugby, se féliciter de la 2e place de Toulon dans la catégorie des villes étudiantes moyennes, c’est la même chose.