October 18, 2017

Ligne Nouvelle PACA : le résultat du Comité de Pilotage de Juillet 2014

[wpfilebase tag=file id=41 tpl=simple /]

Le Comité de Pilotage du 7 Juillet 2014 a permis de faire le point sur l’avancement du projet de ligne nouvelle PACA.

En ce qui concerne Toulon, et plus particulièrement la portion Toulon-Aubagne prévue en phase 2 (à partir de 2030), le point a été fait sur l’enquête publique qui s’est terminée en Juin dernier. Les premiers enseignements sont les suivants (page 27 de la présentation) :

  • La ZPP présentée pour le secteur du Sud Sainte-Baume fait l’objet d’avis très majoritairement négatifs de la part des résidents concernés, fortement mobilisés par les associations de ce secteur
  • La protection de l’environnement et du cadre de vie est une préoccupation majeure dans le Var
  • Des tracés alternatifs qui évitent la descente du Beausset à Toulon sont proposés, notamment par Brignoles,
  • Il est demandé de préciser les mesures de protection foncière qui pourront être mises en place
  • L’étude de l’opportunité d’une gare desservant la ZAE de Signes est demandée.

Ces retours sont à comparer aux retours en provenance des Alpes Maritimes montrant un fort attachement des forces économiques locales et en particulier de la CCI pour permettre la concrétisation d’un projet destiné à améliorer les transports, en particulier de proximité.

Rappelons qu’en ce qui concerne Toulon @ Venir, nous sommes fortement favorables à la réalisation de cette nouvelle ligne dans la mesure où elle est la seule solution pérenne permettant une exploitation de la ligne du bord de mer dans de bonnes conditions pour les TER. En effet, il est nécessaire de ne plus faire cohabiter des trains grande vitesse avec des dessertes locales lentes, les vitesses de déplacement étant trop différentes, ce qui entraîne une saturation totale de la ligne actuelle et une qualité de service déplorable avec des retards et annulations à répétitions. La seule solution pérenne est donc la construction d’une nouvelle infrastructure, et au vu des propositions de 2011, la meilleure car la moins impactante au niveau humain et environnemental passe par le plateau de Signes. Les solutions passant par Brignoles, bien qu’intéressantes pour les Niçois, ne permettront pas de régler le problème des TER entre Toulon et Marseille, dans la mesure où les TGV et les TER à destination de Toulon continueront à circuler sur la même voie comme aujourd’hui, avec donc les même difficultés augmentées de la croissance du trafic.

Enfin, puisque la meilleur solution consiste à la construction d’une ligne nouvelle passant par le plateau de Signes, nous nous réjouissons de l’inscription de l’étude de l’opportunité d’une gare desservant la ZAE de Signes et qui pourrait faire de cette zone à fort potentiel le Sophia Antipolis varois. Nous avions fortement appuyé en ce sens, nous avons été entendu par RFF au même titre que les associations opposées au projet.