August 21, 2017

Ligne Nouvelle entre Toulon et Aubagne : l’avis de Toulon @ Venir

[wpfilebase tag=file id=36 tpl=simple /]

Toulon @Venir soutient fortement la ligne nouvelle proposée par RFF entre Aubagne et Toulon

Les enjeux, en termes d’aménagement de notre territoire et de déplacements quotidiens, doivent être au centre des préoccupations de nos décideurs, au-delà des clivages politiques. Il s’agit d’anticiper ensemble le devenir des transports à l’horizon de trente ans.

Dans cet esprit, notre organisation approuve et soutient le projet d’aménagement entre Toulon et Aubagne, présenté par RFF et fait une proposition complémentaire sur laquelle nous reviendrons.

En effet, il nous semble essentiel pour l’avenir de l’aire toulonnaise, 9e agglomération de France, à égalité de taille avec Nantes, de disposer d’un réseau ferré efficace pour les déplacements régionaux, nationaux et internationaux. Nos priorités sont les suivantes :

  • Augmenter les fréquences des TER, améliorer la fiabilité du réseau et réduire les temps de parcours entre Marseille, Toulon, et l’Est Var afin de proposer une alternative crédible à la voiture. Pour cela il est indispensable de dédier aux trains régionaux le réseau existant desservant les communes du bord de mer, et par conséquent d’envisager une nouvelle infrastructure pour les trains express et les TGV.
  • Proposer un tracé pour cette nouvelle ligne impactant le moins possible les populations, l’environnement et en particulier les zones agricoles et viticoles.
  • Créer un maillon de l’arc méditerranéen desservant, en leur coeur, les 3 grandes agglomérations méditerranéennes Marseille, Toulon et Nice, métropoles à vocation européenne.
  • Créer de nouvelles gares de proximité, dans les territoires desservis par la ligne nouvelle, en faisant bénéficier de celle-ci les populations riveraines. Ce point nous semble insuffisamment pris en compte par RFF et fait l’objet de notre proposition complémentaire.
  • Saisir cette opportunité pour une amélioration urbanistique d’ampleur du quartier central de la Gare de Toulon visant à réduire la coupure urbaine constituée par les infrastructures existantes. A cet effet, le projet urbain de « l’Axe des gares », en l’état actuel peu satisfaisant, pourrait évoluer, dès la décision de création de la ligne nouvelle, afin de mieux répondre aux besoins de la ville.

Après analyse le projet présenté nous parait être en adéquation avec ces grandes orientations. L’association Toulon @venir soutient donc fortement le projet d’aménagement entre Aubagne et Toulon proposé à la concertation par RFF (1)

Une proposition complémentaire dont nous demandons l’étude : la création d’une gare TER grande vitesse et fret rapide à Signes

Nous avons toutefois une proposition complémentaire à présenter : le tracé de l’infrastructure nouvelle nous semble bien adapté aux besoins de l’aire toulonnaise et minimiser au mieux les nuisances et impacts environnementaux. La ligne nouvelle permettrait de desservir dans de meilleures conditions les gares existantes aujourd’hui, Toulon et Marseille principalement.

Ce tracé offre toutefois plusieurs opportunités qu’il nous parait important de saisir pour l’avenir de notre territoire. Le passage par le plateau de Signes est prévu entre les communes de Signes et du Beausset, aujourd’hui à l’écart du réseau ferré. Ces communes sont pourtant très peuplées, en forte croissance (le Beausset fait partie des boomburbs françaises), et à proximité de la zone industrielle de Signes, qui végète en raison des difficultés d’accès.

Pour ces raisons, il serait opportun de compléter la construction de la ligne nouvelle par une opération d’aménagement du territoire consistant en la création d’une gare à proximité de la zone industrielle de Signes. Celle-ci permettra de :

  • Desservir les habitants du secteur du Beausset et de Signes par des TER « grande vitesse », utilisant la nouvelle infrastructure pour relier Marseille, Aubagne, Toulon et l’est de la région PACA. Ainsi, cette zone aujourd’hui difficile d’accès serait reliée aux métropoles Marseillaise et Toulonnaise en environ 12 minutes, ce qui ne peut que renforcer l’attrait pour cette nouvelle ligne.
  • Développer la zone d’activité du plateau de Signes en créant, en complément de la gare voyageur, une gare spécifique pour le fret rapide. La zone d’activité de Signes est handicapée aujourd’hui par les difficultés d’accès. C’est pourtant une zone qui possède un potentiel de développement économique très important et inexploité, qui pourrait en faire le Sophia-Antipolis varois dans les années à venir. Les conditions de ce développement sont bien entendu l’accès aux salariés et aux transporteurs. Pour ces raisons, y établir, comme à Sophia-Antipolis, une gare nouvelle TER grande vitesse permettrait aux salariés de venir travailler dans de bonnes conditions depuis les bassins d’emplois de Marseille et Toulon. Doubler cette gare d’un terminal de fret rapide permettrait d’y installer un pôle de haute technologie ne nécessitant pas de fret lourd.
  • Un effet connexe de cet aménagement serait également la possibilité d’utiliser le circuit du Castellet pour des évènements culturels et sportifs d’envergure.

En conclusion, Toulon @Venir soutient le projet de ligne nouvelle entre Aubagne et Toulon proposé à la concertation par RFF, en demandant, complémentairement, que soit étudiée, à Signes, la faisabilité d’une gare TER Grande Vitesse doublée d’une gare pour le fret rapide, qui permettrait aux populations locale de bénéficier d’une desserte ferroviaire efficace, et industriellement de faire de Signes le Sophia-Antipolis varois.

(1) sous réserve de faisabilité au niveau hydrogéologique et écologique du tunnel entre le plateau de Signes et Toulon.