July 24, 2017

Le tramway sur de bons rails

La Marseillaise – Transports. Les associations militant pour l’implantation du tram sur l’agglomération toulonnaise organisaient jeudi une conférence-débat. Sur fond d’optimisme.

Avec ces deux documents, le Collectif tramway s’estime en position de force.Les deux documents sont l’étude du Certu, réalisée en août 2009 il la demande de Toulon Provence Méditerranée (TPM), et le  » Porter à connaissance» en vue de la révision du SCOT Provence Méditerranée, diffusé au printemps dernier.

Le collectif rassemble plusieurs associations favorables à la mise en place d’un Transport en commun en site propre (TCSP) de type tramway sur la communauté d’agglomération TPM, Une volonté qui se heurte il celle de son président (et maire de Toulon) Hubert Falco (LR). D’abord sensible au rail, l’édile est désormais adepte d’un Bus à haut niveau de service (BHNS). «Aberrant », selon Jean Sivardière, vice-président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT).

L’homme était invité par le collectif toulonnais il une conférence-débat jeudi soir, dans un amphithéâtre
de la faculté de Droits. Il a pu faire partager son expérience grenobloise, ville où le combat pour le tram a abouti avec succès. Pour la première fois à Toulon, Jean Sivardière est monté au Faron. «C’est évident, c’est une ville à tramway! Une urbanisation linéaire, une circulation dense… Pas besoin de réfléchir !»

Un tournant dans la lutte pour le tramway ?
Capacité, coût (certes, plus élevé à la construction, mais plus rapidement rentable), qualité de vie… Les arguments ne manquent pas pour convaincre les élus. Mais ce sont bien les deux documents d’urbanisme qui mettent du baume aux cœurs des membres du collectif.

Le premier indique que le BHNS serait en sous-capacité dés sa mise en service, et engage il choisir un
tramway. Le second dit peu ou prou la même chose. « Et il faut savoir que le SCOT est un document qui s’impose Il tous les autres PLU, PDU, POS… Cela doit être en conformité avec le SCOT », indique Valentin Gies, animateur de Toulon @ Venir. «Ce « Porter à connaissance » est un tournant dans la lutte que nous menons. Nous considérons notre position comme forte. Nous n’avons peur de rien. Si un autre TCSP que le tram est choisi, nous attaquerons au Tribunal administratif. Et nous gagnerons.»

Alors le tram à Toulon, c’est pour bientôt? Pas si sûr. Le maire, largement élu sur un programme ne faisant pas (cette fois) état du rail, semble en faire une affaire de principe. Et les bus du Réseau
Mistral ont l’air d’avoir de longs jours devant eux.

Au grand dam de Jean Sivardière : « La position anti-tram est archaïque, c’est consternant. Le
tram se développe partout dans le monde… ». Pas à Toulon. Pas encore?

Romain Alcaraz