April 27, 2017

La ligne U : une ligne insuffisante

La situation des transports dans notre agglomération est des plus préoccupantes. Parmi les derniers dans tous les classements concernant les transports urbains, Toulon Provence Méditerranée n’arrive pas à compenser l’absence de la nécessaire ligne de tramway Est-Ouest dans l’agglomération.

Dernier exemple en date : la création de la ligne U reliant les pôles universitaires et le parc relais d’Ollioules. Le réseau Mistral la décrit comme étant une ligne destinée à être rapide, à fort débit et ayant un nombre d’arrêt limité.

Un certain nombre de facteurs nous semblent cependant aller à l’encontre de cette volonté :

  • Afin de rendre la ligne réellement attractive, pourquoi ne pas l’avoir cadencée toutes les 5 minutes en heure de pointe au lieu de 10 minutes actuellement ?
  • Pourquoi ne pas avoir choisi uniquement des bus articulés au lieu des bus classiques de faible capacité ?
  • Comment assurer les temps de parcours alors que l’insertion des bus sur l’autoroute à l’Est au niveau de Benoit Malon se fait sans voie d’accès réservée et au milieu des bouchons (de plus en plus importants) qui se forment en sortie du tunnel de Toulon ?
  • Pourquoi avoir prévu autant d’arrêts en centre ville (4 dans la seule Avenue de la République) pour une ligne devant être rapide et reliant des grands pôles ?
  • Enfin, si la création d’une la voie Est-Ouest devant la corderie est une bonne idée, pourquoi ne pas l’avoir réservée aux transports en communs ? Le fait de l’avoir ouverte aux voitures offre certes un chemin simplifiant l’accès à l’autoroute vers l’Ouest pour les habitants du Mourillon, mais risque à court terme d’entraîner une saturation totale de cet axe aux heures de pointes, qui bloquera en particulier les bus de la ligne U.

Ces facteurs limitant risquent fort de pénaliser le fonctionnement de la ligne U. Celle-ci se veut une alternative au tramway, mais pour de multiples raisons inhérentes à l’absence de réelle politique de transport en commun dans notre agglomération, et sans structuration du réseau autour d’un axe fort Est-Ouest, la ligne U risque fort de se transformer en ligne classique du réseau Mistral, circulant sur un axe encombré, à faible débit et souvent en retard aux heures de pointe, à l’instar de la ligne 191b.