October 18, 2017

Il faut un tramway à Toulon

Le Collectif Tramway a pris connaissance avec une certaine stupéfaction de l’article sur les « chantiers de la rentrée », et plus particulièrement celui consacré au BHNS qui n’expose que la vision TPM du dossier.
Comment expliquer que…

… dans l’ordre alphabétique Angers, Besançon, Bordeaux, Brest, Dijon, Grenoble, Le Mans, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Nice, Orléans, Paris, Reims, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours, Valenciennes et même Aubagne, Avignon aient fait le choix du tramway, si celui-ci était plus couteux qu’un BHNS en ayant les mêmes avantages ?

Les élus de ces communes toutes tendances politiques confondues sont-ils des incompétents notoires, des gaspilleurs de deniers publics, des partisans de technologies dépassées, des cowboys du Far-West (comme l’a suggéré M. Chenevard dans les colonnes de Var-Matin l’année passée) prêts à mettre des rails partout ? Force est pourtant de constater que nombre des maires de ces villes ont occupé (ou occupent) des fonctions importantes et en particulier des ministères majeurs qui laissent peu de doutes sur leurs compétences.

Toulon fait exception, notre premier magistrat Hubert Falco doit être supérieur aux autres pour avoir été le seul à considérer qu’un BHNS a les même avantages qu’un tramway pour bien moins cher dans une ville de la taille de Toulon. D’autant plus que le projet de tramway avait été au préalable voté à l’unanimité de TPM en 2005. Il a aussi fait le choix « sage » de prendre le temps de la réflexion : 12 ans se sont écoulés depuis la signature de la première Déclaration d’Utilité Publique pour le tramway, alors que la majorité des tramways de France a été construits en 3 ans.

Pendant ce temps, depuis 12 ans…

Les habitants de TPM sont englués dans des bouchons chaque jour plus importants avec à la clé stress, retards au travail et mise en danger de la santé en raison de la pollution aux particules fines produites par les véhicules diesels. Des milliers d’emplois ont été perdus en raison de la difficulté pour les entreprises à s’installer sans réseau de transports en commun efficace pour leurs salariés, en témoigne la solitude actuelle de DCNS sur le site du technopole d’Ollioules.

Cet état de fait est inacceptable pour les citoyens. TPM a menti sur les capacités du BHNS et son coût qui sera deux fois supérieur en exploitation à celui du tramway. TPM a commis un déni de démocratie en votant à l’unanimité le tramway et le rejetant par le « fait du prince ». Pour toutes ces raisons, le Collectif Tramway a intenté 3 actions en justice contre TPM et se donne le droit de continuer dans cette voie pour faire ouvrir enfin les yeux aux élus de Toulon :

« Regardez ce qui se fait ailleurs, regardez les grandes villes qui ont toutes choisi le tramway et en construisent de nouveaux. Faites la même chose à Toulon, pour respecter les engagements pris certes, mais aussi et surtout parce que Toulon et les toulonnais ont besoin d’un tramway ! « 

Jean-François Guyétand – Président du Collectif

Valentin Gies – Porte-parole du Collectif