November 17, 2018

Une deuxième gare pour Toulon ?

SNCF Réseau travaille sur un projet de halte ferroviaire à Sainte Musse. L’équipe de Toulon@venir a examiné ce projet.

 

 

 

 

 

 

 

* Cette halte s’inscrit dans le projet de desserte cadencée interne à l’agglomération toulonnaise. Le fameux « R.E.R. toulonnais » qui pour l’heure, selon S.N.C.F. Réseau, n’est pas nécessairement lié à la réalisation d’une 3ème voie ferrée, laquelle serait envisagée à plus long terme.

* Ce projet répond à un réel besoin. Dans le quartier, 6.700 emplois, 10.000 habitants, divers équipements éducatifs et sportifs. S’agissant de l’hôpital : 3.400 emplois, 300.000 patients et des milliers de visiteurs chaque année. On ne peut qu’approuver cette halte qui diminuera le recours à l’automobile.

* Situé au contact d’un arrêt du futur Transport en Commun en Site Propre (T.C.S.P.) et de l’arrêt des cars prévu sur l’A.57, ce projet s’intègre à un ensemble multimodal qui permettra notamment les correspondances entre les 3 modes de transport T.E.R., T.C.S.P. et cars interurbains.

* Selon les chiffres de la S.N.C.F. le trafic de cette halte en fait l’égale de la gare de La Garde : dans un 1er temps 96.000 voyageurs/an ensuite 119.000… Et encore ces prévisions ne prennent pas en compte les échanges de voyageurs entre les 3 modes T.E.R., T.C.S.P. et cars interurbains qui seront substantiels. Cet équipement recevra donc des trafics — qui restent à évaluer — très supérieurs à ces prévisions.

* Pourtant, dans le projet actuel, il ne s’agit pas d’une 2ème gare sur le territoire de Toulon. Par « halte ferroviaire », la S.N.C.F. entend un équipement sommaire : aucune présence humaine, uniquement des automates ; aucune prise en compte des correspondances avec les autres modes ; une seule ouverture sur la rue André Blondel, comme s’il s’agissait d’une halte en rase campagne.

* Compte tenu des enjeux, il est nécessaire d’envisager un équipement plus conséquent, une gare qui assurerait les fonctions d’échanges entre modes ; offrant un espace chaleureux avec la possibilité d’interroger un employé, d’acheter des journaux, des sandwichs, d’attendre confortablement sa correspondance, etc… Et qui serait accessible non seulement depuis la rue Blondel, mais aussi depuis les secteurs de Barentine/Palasse, et A.57.

* Malheureusement il n’existe aucune coordination sérieuse entre les trois maîtres d’ouvrage distincts concernés :

Vinci Autoroutes pour l’élargissement de l’A.57 et l’arrêt bus/cars Mistral/Varlib,

S.N.C.F. Réseau pour la halte ferroviaire

– Métropole T.P.Mpour la mise en place des arrêts du T.C.S.P., ainsi que pour le réaménagement des quartiers adjacents valorisés par cet équipement.

 

* Une concertation formelle entre les maîtres d’ouvrage pour conduire l’étude globale de la gare multimodale est un minimum indispensable pour ne pas « rater » ce projet.

Mais au-delà, ce projet d’équipement ferroviaire pourrait être élargi à un véritable projet urbain, pour canaliser et organiser la dynamique urbaine et les mutations qu’il va provoquer sur les quartiers environnants.

Ce projet est en phase de consultation.

Il est encore temps de s’exprimer.

 

[cliquez sur les liens ci-dessus]

 

  • soit en venant donner votre point de vue à la réunion publique de concertation organisée à la Maison des Services Publics de Sainte Musse le 13 novembre à 17 h 30.

 

Par ailleurs deux permanences seront assurées par SNCF RÉSEAU – DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DU DIALOGUE TERRITORIAL les :

14 novembre 10 h 00 -12 h 30 /14 h 00 -17 h 00 – hôpital sainte musse

15 novembre 10 h 00 -12 h 30 /14 h 00 -17 h 00 – maison des services publics de sainte musse.